Faut-il parler des Gilets Jaunes aux enfants ?

La rentrée de nos chérubins approche à grands pas. Voici un article que j’avais écrit en février 2019, période marquante de l’histoire du mouvement des Gilets Jaunes. Les rumeurs annoncent une rentrée mouvementée. On peut se poser encore la question si nous pouvons en parler aux enfants.

Hier j’ai vu un article de l’Obs passer sur mon fil d’actualité “Gilets jaunes vs CRS, le nouveau jeu à la mode dans les cours de récré”

Ça m’a d’abord fait sourire ! Puis j’ai lu les commentaires…

Quelle éducation !
Mais que font les parents ?
Ah bah c’est bien d’endoctriner des enfants !
Et il y a personne pour les arrêter à l’école ?

Alors, pour commencer, je n’ai pas compris ! Qui endoctrine qui et pourquoi ? Je vous jure, que l’on soit pro-CRS ou pro-Gilets Jaunes, les commentaires fonctionnent dans les deux sens ! D’un côté on peut dire que les enfants ont bien compris qui sont les méchants avec les CRS qui frappent les GJ et de l’autre, que justement, ils ont compris qu’il faut arrêter les méchants GJ. A mon avis, je pense qu’il ne faut pas chercher bien loin, normalement la police représente les gentils et vu qu’à la TV ils parlent des casseurs de vitres, on va les attraper. Mais l’intelligence d’un enfant et plus subtile et dans son esprit ce n’est pas aussi simple…

Je leur ai expliqué la différence entre ‘gilets jaunes’ et casseurs. A regarder les images à la télé, c’était un peu confus pour eux

Explique Stéphanie, enseignante à Salbris (Loir-et-Cher).

Dans tous les cas, pourquoi s’en offusquer ? (peu importe de quel “côté” on est). Au contraire ! Je trouve ça super encourageant ! L’éducation nationale part du principe que l’on ne peut pas parler politique avec un enfant, pourtant, on voit bien que même un enfant de 5 ans est préoccupé par les sujets de société. Les enfants ne sont pas bêtes, ils comprennent ou cherchent à comprendre ce qu’il se passe autour d’eux, que ce soit par le jeu ou la discussion.

Quand je fais la manif chaque samedi, mes enfants se demandent: “Mais Maman, elle va rentrer comment ? Défigurée ?”

Pauline, GJ

Un enfant se développe en s’imprégnant de tout ce qui se trouve autour de lui, ce qu’il va voir, toucher, sentir, entendre, avec les discussions et son imagination. Plus un sujet a de l’importance aux yeux de la société et plus il va s’y intéresser, essayer de l’apprivoiser. Voir des enfants chanter “Macron démission” ou jouer aux “CRS vs GJ” comme on pouvait jouer dans le temps aux “Gendarmes vs Voleurs”, c’est les voir se construire en tant que citoyen et en tant qu’humain. Le jeu n’est qu’une étape entre la réflexion et la compréhension qui va permettre à l’enfant de découvrir ou mûrir le sujet. C’est justement en étant accompagné dans ces étapes que l’on va permettre à l’enfant de se développer intellectuellement, qu’il va aiguiser son esprit critique, appréhender des notions et des valeurs, apprendre à débattre ou s’exprimer, bref à grandir !

Maintenant le défi pour un adulte (peu importe sa position) va être d’essayer de lui faire comprendre les problématiques et les enjeux du sujet le plus objectivement possible. Pour cela il faut avoir une vision globale de la situation.

Lire aussi:  Pourquoi les riches sont-ils riches? (Bourdieu et sociologie)

Faire comprendre à l’enfant que tout n’est pas tout noir ou tout blanc, pourquoi il y a tous ces débordements et leurs liens avec le gouvernement qui ne fait pas son travail. Même si notre discours sera forcément influencé par nos valeurs, à mon sens, il faut laisser un maximum l’enfant poser des questions, se faire sa propre réflexion et son avis personnel petit à petit. Contrairement à ce que j’ai pu lire, en parler et même le meilleur moyen de faire de l’Éducation ! Certains professeurs ont d’ailleurs retourné la situation en intégrant le sujet au sein de leurs cours. Malgré leur devoir de réserve (comme tout fonctionnaire) qui normalement, ne leur permet pas de donner leur opinion sur le gouvernement, rien n’empêche un enseignant d’expliquer objectivement la situation et de se servir du sujet pour débattre ou appuyer une leçon.

Les gilets jaunes ont inspiré une pièce de théâtre dans laquelle les élèves doivent inventer des lois qui révolteraient les enfants, comme supprimer la récréation

Louise 9 ans

Ce qui peut aussi être une belle manière d’expliquer la “démocratie” ou le fonctionnement d’une loi dans notre système, de sa création en passant par son vote jusqu’à son application. On peut aussi parler des différentes institutions qui composent le gouvernement ou encore faire le parallèle avec d’anciens mouvements sociaux (la grève des mineurs vers les années 1880, mai 68 etc…) et aborder bien d’autres sujets directement ou indirectement liés.

Comprendre et développer des connaissances et des valeurs permet aussi aux enfants de se construire, de devenir citoyen du monde pour qu’ensuite, à leur tour, ils en soient acteur.

Pour le carnaval le thème c’est la mer, alors on va tous défiler comme les ‘gilets jaunes’ mais avec des gilets bleus et écrire ‘Non à la pollution’ dans le dos

Margaux 8 ans

Et vu l’état de la planète, ce n‘est pas plus mal… Les océans se réchauffent 40% plus rapidement qu’on ne le pensait

Alors au lieu de jouer au CRS vs GJ, pourquoi nous n’organiserions pas plutôt une grande partie de “Poule – Renard – Vipère” (rebaptisé “Élysée – CRS – GJ”) tous ensemble !
L’Élysée mange (manipule) les CRS, qui mangent (frappent) les GJ, qui mangent (reprennent le pouvoir) à l’Élysée

Noah

Source : https://www.nouvelobs.com/education/20190121.OBS8818/gilets-jaunes-vs-crs-le-nouveau-jeu-a-la-mode-dans-les-cours-de-recre.html

Publication vue 106 fois, dont 1 fois aujourd'hui