“La belle verte”, un film visionnaire

Sorti en 1996, “La belle verte”, un film de Coline SERREAU, est fortement critiqué par les médias à cette époque et notamment par Télérama.

Il est souvent qualifié comme étant “en avance sur son temps” pour sa satyre de la société et les nombreux thèmes qu’il aborde (l’écologie, l’anticonformisme, le sexisme, la politique, le pacifisme, la décroissance, les valeurs sociales et bien d’autres…).

Plus de 20 ans après, les problématiques abordées n’ont jamais été aussi vraies qu’aujourd’hui ; et c’est sûrement pour ça que depuis le début du XXIème siècle avec internet, le grand public s’est reconnu dans ces images et les messages forts qui en sont transmis.

L’histoire raconte la venue de Macha sur Terre, une extraterrestre venant d’une lointaine planète (la planète verte). Cette planète verte est habitée par une civilisation évoluée et égalitaire, vivant en parfaite harmonie avec la nature dans des paysages immaculés. Après observation, ils font le constat que la Terre abrite sûrement encore une civilisation arriérée caractérisée par les inégalités sociales, le racisme, la monnaie, etc… Une situation que la révolution industrielle n’a fait qu’empirer, décennie après décennie. On y apprend ainsi que sur la planète verte il y a eu également une époque industrielle avec des biens de consommation, mais cette époque est désormais tellement lointaine qu’elle ne s’étudie qu’en cours d’archéologie.

Au fil de ses rencontres, Macha va alors apprendre à observer et comprendre le fonctionnement de la société terrienne, faire l’expérience de ses travers et essayer d’améliorer la situation tout en partant sur les traces de ses origines.

On retrouve de nombreuses scènes dites “censurées” sur YouTube. Pour ma part, je n’ai trouvé aucune preuve de cette censure, je pense plutôt qu’elles ont été coupées au montage, certainement pour différentes raisons (longueur du film, rythme, pour ne pas s’éparpiller entre les sujets etc…). Quoi qu’il en soit, elles sont toujours aussi marquantes ! Entre humour et réflexion, le juste équilibre est proche de la perfection pour dénoncer les travers de notre société.

Parmi ces scènes “censurées”, on retrouve notamment celle-ci qui peut nous faire penser aux combats actuels que mènent les citoyens en colère.

Lire aussi:  Comment les mots influencent notre façon de penser la société et le monde?
“La belle verte” – Le métro, scène censurée

On peut aussi parler de cette scène expliquant comment la transition post-ère industrielle a commencé sur la planète verte.

Il y a eu les grands procès et les boycotts. Tous les gens qui fabriquaient des produits nocifs contre la santé, les Humains, les animaux et les plantes ont été jugés coupables de génocide et de crime contre la planète.

Un doux rêve qui, j’espère, deviendra bientôt  réalité pour nous aussi.

“La belle verte” – Boycott

Ou encore de celle-ci, montrant un homme politique parler de ses idéaux sans langue de bois, des problèmes liés aux grandes entreprises et indirectement au lobbying. On y retrouve une critique du capitalisme et de cette économie de marché cherchant toujours à nous vendre plus au détriment de notre santé, de l’humanité et de notre planète.

“La belle verte” – Assemblée nationale, scène censurée

Un film à voir ou à revoir et des messages et valeurs à partager sans modération autour de nous !

Bon visionnage !

Noah

Publication vue 91 fois, dont 1 fois aujourd'hui