Born To Be souffle sa première bougie !

Et oui, déjà 1 an pour l’aventure Born To Be !

Née d’une envie de diffuser des informations en provenance directe du terrain, de la vie des citoyens, la page Facebook commencera en novembre 2018 à partager ses premiers reportages.

A travers cet article, nous vous proposons une rétrospective sur une année forte en émotions et révoltes sociales.

Born To Be Média

Un besoin réel d’informer

Tout part d’un constat assez simple : “Les médias traditionnels et ancestraux ne nous informent pas correctement. Comment palier à ce problème ?”

Cette question trouva une réponse assez rapidement. Il va donc falloir essayer de s’informer par soi-même et de partager au plus de monde possible. Solution trouvée, Ben Martini prit sa caméra et se rendit sur plusieurs terrains pour remonter les informations le plus justement possible. Une page Facebook fut créée et l’aventure commença.

Les gilets jaunes

Par le peuple et pour le peuple. Quelle belle idée ! Notre page Facebook renommée Born To Be Jaune, son lot de convictions en poche, Ben partit à la rencontre des Gilets Jaunes de sa région pour en diffuser la parole sous forme de reportages vidéos.

Le mouvement des Gilets Jaunes – 2018

Il faut rappeler qu’à cette époque, aucun média (ou extrêmement peu) ne montrait le mouvement des Gilets Jaunes.

Le mouvement prenant de l’ampleur, les citoyens Français se regroupant, le 17 novembre ayant marqué le début d’une révolte sociale, BTBJ de son petit nom se mit à diffuser de plus en plus de vidéos.

Le mouvement des Gilets Jaunes est né, BTBJ vous le montrera avec foi et conviction. Les faits sont là, et nous vous les avons diffusés avec la plus grande honnêteté.

BTBJ commença son expansion

Le mouvement social des Gilets Jaunes prenant de l’ampleur, BTBJ commença à voir ses rangs grossir par l’arrivée de nouveaux éditeurs. Un besoin grandissant sans cesse d’être informé correctement pousse BTBJ à s’étendre partout en France.

Nous vous diffuserons, tout au long de la vie du mouvement, de Savoie, de Corse, en passant par Paris, la Bretagne, et bien d’autres régions. Les rencontres se comptent par centaines, les images par milliers, la mobilisation de l’équipe Born To Be Jaune devient permanente !

Ben Martini sur le terrain !

Nous avons continué à venir à la rencontre de ce mouvement pendant de longs mois malgré un premier changement d’identité.

BTBJ devient Born To Be Media Rider

Premier changement d’identité. Le nom change mais pas les convictions de chacun des membres de l’équipe.

Pourquoi un tel changement identitaire ? Tout simplement parce que le “Jaune” commence à réellement porter préjudice. Entre la censure constante de Facebook, la répression massive du gouvernement, les abus judiciaires, le “Jaune” devient le grain de sable dans les engrenages.

Notre but ayant toujours été de vous informer, il nous a fallu trouver un palliatif à cette censure. Born To Be Media Rider est né, la page monétisée. Cette solution fut la bonne malgré la réticence de certains d’entre nous.

Juan Branco

Presque 20 équipiers, des centaines de reportages, interviews (Juan Branco, Patrick Le Hyaric, etc…) , BTB devient littéralement le média alternatif incontournable. Nous avons parcouru des milliers de kilomètres pour continuer à vous informer au mieux de nos capacités.

Informer mais pas que

Informer, montrer, constater c’est bien. C’est même nécessaire, mais il est avant tout nécessaire de commencer à changer les choses par soi-même.

De cette conviction, que nous portons encore aujourd’hui, BTB décide de lancer à hauteur de ses compétences de groupe, les Born Radios ! Vous souvenez-vous de cette émission 4 à 6 fois par semaine ou vous retrouviez chaque jour un éditeur différent de Born vous donnant la parole pendant près de 2h ?

Quelques Born Radios

Nous si ! Nous nous en souvenons car cela a été un moment très fort de notre existence. Ce partage quotidien, ces réflexions sur soi pour l’ensemble, toutes ces fabuleuses rencontres, comme Anne-Marie Niegelsen, etc.

Nous concrétisons presque notre rêve commun.

Censures, menaces et répressions

Tout au long de ces mois d’existence nous avons pu voir et constater une augmentation inouïe de la répression, tout d’abord policière puis judiciaire. 

Les violences lors des manifestations ont été largement dénoncées par tous les nouveaux médias alternatifs. 

Mais il faut bien marquer aussi les pressions que ces mêmes médias ont pu subir en parallèle. 

Born To Be n’a pas fait exception, tout d’abord une certaine forme de censure sur nos publications, puis en est venu le temps de la surveillance… 

Cette surveillance fut prouvée lors de la convocation du responsable de la page BTB au commissariat pour justifier ses engagements et ceux de l’équipe. C’est prouvé, les Born Radios sont surveillées et dérangent ! 

Nous est reproché pas tant le fait de prononcer des paroles insurrectionnelles mais de fédérer un groupe même minime de personnes autour de ces paroles ! 

La répression citoyenne – 2019

En clair : la liberté d’expression s’arrête à ses propres oreilles et ne doit fédérer aucun groupe qui pourrait devenir insurrectionnel et incontrôlable….. Ok.

De gros coups durs suivront : cambriolage, vol de matériels vidéos, fatigue intense des membres de l’équipe (le temps passé sur Born mais aussi notre présence permanente sur le terrain a fragilisé quelques unes de nos familles. Certains d’entre nous ont été à 2 doigts de perdre beaucoup et à déstabiliser BTB.

Vous l’avez vécu, nous l’avons vu

Soumis aux même problèmes, le mouvement social s’épuise aussi presque 7 mois après sa naissance. 7 mois ! 7 mois à affronter la justice, à crier sa colère, à faire face à tant d’absurdités gouvernementales mais toujours là, essayant de tenir le plus longtemps possible, le temps de reprendre des forces. 

Non, nous ne sommes pas des reporters de guerre!

Born To Be en fera de même jusqu’à son “décès”. Une partie de l’équipe quitte le navire pour essayer de recoller les morceaux de leur vie privée, famille, emplois, etc. Nous étions 20, seuls 7 membres resteront. 

Lire aussi:  Le cerveau, la meilleure comme la pire de nos armes!

Après de longues semaines de réflexions, tel le Phoenix renaissant de ses cendres, Born To Be perd son Média Rider et grâce à l’ensemble de ses derniers membres, reprendra vie !

Aujourd’hui, nous avons tous grandi

Nés d’une contestation sociale importante, fort de nouvelles expériences, de nouvelles rencontres, d’un brainstorming à l’échelle nationale, nous, citoyens, avons tous grandi. 

Le travail acharné de chacun a pu mener bien des combats, bien des missions pour essayer de penser, d’améliorer son avenir et celui de ses congénères. 

Born To Be, encore une fois, n’en n’est pas exempt. 

Toujours plus loin, toujours plus haut, un travail important et permanent est réalisé au quotidien pour essayer à son échelle et ses compétences d’amener les pensées, réflexions, et astuces pour ce que l’on aime appeler : “Le mieux vivre, le mieux consommer”. 

Chacun est responsable de son avenir et celui de son voisin, notre futur dépendra de notre investissement et intelligence face aux nombreux défis qui nous attendent. Tenons nos investissements sans attendre qu’un gouvernement quel qu’il soit nous mette la cuillère dans la bouche. Soyons acteurs. Soyons responsables ! 

Merci à tous d’avoir lu ces quelques lignes sur la rétrospective BTB pour ses 1 an. 

Merci à tous pour votre investissement au quotidien pour améliorer notre qualité de vie future. 

Merci à tous pour nous avoir soutenus au travers de vos likes, commentaires et du temps passé à regarder nos lives, interviews et à lire nos articles. 

Merci à vous au nom de l’équipe Born To Be. 

Sandy, Karine, Johann, Arnaud, Kévin, Lyderic, Christophe.

Témoignages

Johann

Quand Ben a créé la première page j’ai tout de suite adhéré, Il a commencé par filmer des personnes, des gilets jaunes leur demandant leur ressenti et les laissaient s’exprimer librement. Enfin la parole était donnée à ceux d’en bas, leur regroupement à la mi-novembre avait permis de montrer le ras le bol quotidien et l’usure de la population qui n’en pouvait plus d’être taxée, de ne plus s’en sortir au quotidien.

Je contacte alors Ben et lui propose de l’aide pour la gestion de la page, aide bienvenue car gérer les commentaires sur les lives devenait impossible seul.

Je me suis aussi lancé sur le terrain en filmant le mouvement, des manifestations locales, puis le recrutement d’éditeurs et la multiplication des lives qui implique une modération active de la page.

Les Born Radios sont apparues et encore plus de modération, puis arrivent les premiers rappel à l’ordre, les vols de matériel. Que de bons souvenirs de l’engouement à chaque arrivée d’un nouvel éditeur, aujourd’hui certains sont là, d’autres plus loin mais pas si loin, l’équipe continue de faire évoluer la ligne directrice de BTB.

Lyderic

Pour refaire une présentation rapide, au début du mouvement j’avais 22 ans. A cette âge là , je ne vous cache pas que l’on ne connaît rien à la vie, mais ça ne veut pas dire que je ne me suis jamais intéressé à la politique, à la vie, au monde….

Je ne suis pas issu d’une famille qui a beaucoup d’argent, mais suffisamment pour vivre dignement. 

Le 17 novembre a commencé un mouvement issu d’un “soulèvement qui vient d’en bas”, j’ai entendu qu’il y avait quelque chose d’organisé dans ma ville à Chambéry. De nature curieuse, je m’y suis rendu pour mieux comprendre ce qu’il se passait, j’ai rencontré des gens formidables qui m’ont raconté leur vie, comment il se battaient et j’ai décidé d’apporter mes contributions au mouvement savoyard. J’ai participé à plusieurs manifestations et blocages. J’ai rencontré Ben pendant ces blocages mais sans savoir ce qu’il faisait, j’ai découvert Born To Be Jaune via facebook lors d’un appel lancé de sa part. Une fois sur place, Ben est venu à ma rencontre pour me proposer d’être rapporteur sur la Savoie.

J’ai donc commencé cette folle aventure au sein de l’équipe. Ayant plusieurs fois couvert des actions autour de la Savoie, j’ai couvert ma première manifestation à Lyon, j’y serai allé 2 fois. ( j’aurais bien couru). Le 20 février, j’ai pu couvrir une rencontre à Genève (que j’avais aidé à organiser) et qui avait rassemblé des GJ venant de toute la France. 

Un jour, Ben m’a proposé de monter à Paris pour couvrir une manifestation en “multiplex” avec Sandy et Fabienne, ainsi qu’une seconde fois seul.  Là j’ai vu un autre niveau de manifestation, je me suis retrouvé sous les gaz, les pierres, je me suis pris des coups par les forces de l’ordre. J’ai vu et vécu leurs répressions. La seconde fois, je me suis même fait confisquer tout mon matériel, ce fut la dernière fois que je me rendais sur une manifestation pour couvrir les GJ. 

Aujourd’hui, Born To Be a fait peau neuve, pour moi, fini les reportages sur le terrain, je gère maintenant une rubrique consacrée à la cuisine responsable mais sans pour autant oublier que le mouvement GJ n’a pas disparu.

Publication vue 46 fois, dont 1 fois aujourd'hui