Justice, deux poids, deux mesures

La justice.

Selon que vous serez puissant ou misérable les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.

Jean de la Fontaine

C’est non sans crainte que je voulais vous parler de ce sujet brûlant dans notre société.

Justice
Le symbole de la justice

En effet critiquer la justice de notre pays peut l’amener à être moins clémente, voir intrusive.

La justice de notre pays, peu pourront vous l’expliquer tant il y a de différence de rapidité et de traitement de celle-ci.

L’indépendance de notre justice à été mise à malle depuis si longtemps, que personne n’ose la critiquer ou si peu.

Souvenez-vous il n’y a pas si longtemps la demande de la ministre demandant aux juges la plus grande sévérité envers les manifestants gilets jaunes.

Nous ne l’avons pas entendu demander la plus grande sévérité pour les pédophiles, les assassins de femmes, d’enfants, les terroristes et les corrompus de tout bord. Non cette recommandation était orientée vers une opposition populaire qui est contre le gouvernement. 

Cette justice n’est et n’a jamais été impartiale, celle-ci condamne à des peines souvent non proportionnées et injustes. Des exemples, tout le monde en connaît, pas besoin d’énumérer autant de violents meurtres condamnés à presque rien et des vols de nourriture condamnés à de la prison.

Cette justice encore plus contrastée quand celle-ci évolue en condamnant en comparution immédiate les faibles et en mettant des années pour juger les puissants et les nantis.

Cette épée de Damoclès au-dessus de chacun devait servir de garde-fou, laisser entendre que nous devons rester dans le droit chemin, nous permettant de voir les limites de chacune de nos actions face aux droits de tous.

Lire aussi:  Emmaüs mis à l'amende !

Il n’en est rien car notre justice a ses failles qui laissent au quotidien entrevoir la réalité de celle-ci. Des multi-récidivistes sont laissés libres et personne ne trouve rien à redire.

Aucun juge n’est inquiété en laissant libre des prédateurs qui récidivent , ces juges qui mettent en danger ne sont jamais eux-même jugés.

Cette justice critiquée depuis longtemps ne devrait-elle pas penser à se réformer?

Le système français consacre depuis l’époque révolutionnaire le principe de séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire.

http://www.justice.gouv.fr/

Papsnet

Publication vue 30 fois, dont 1 fois aujourd'hui