Sommes nous trop nombreux sur terre?

La réaction primaire serait de dire que nous sommes trop nombreux, sans prendre en compte le pouvoir de consommation de chacun. Si certains veulent garder les ressources pour eux ou pour une certaine classe, effectivement nous sommes trop nombreux.

surpopulation-de-la-terre
La surpopulation terrestre

Il est plus facile de dire que nous sommes trop que de se poser la question de ce que nous pouvons faire pour laisser une part à chacun.

Si les 7.7 milliards d’humains peuplant cette planète consommaient au rythme des pays occidentaux les ressources viendraient à manquer. Si on nous donne la possibilité de consommer intelligemment, mais aussi d’apprendre et en être conscient, nous pourrions créer un équilibre planétaire, qui réduirait notre surconsommation au profit des pays les moins favorisés.

Les revendications de divers mouvements sociaux demandent aussi que ces sociétés capitalistes se raisonnent pour baisser la consommation des ressources, de préserver la planète et la subsistance de chaque Homme.

Beaucoup de biens matériels n’ont pas lieu d’être, beaucoup de nourriture est jetée ou produite en toute incohérence et tous ces litres d’énergies consommés en transports inutiles.

Toutes ces sociétés capitalistes impactent sur 7.7 milliards d’individus dont 2.8 milliards qui n’ont pas accès à cette consommation, nous serions donc dans la même situation que si nous n’étions que 4,9 milliards. 

Le taux des naissances dans les pays développés étant stable depuis longtemps et assurant le renouvellement, l’Afrique verra sa population atteindre 2,5 milliards en 2050 pour une population mondiale de 10 milliards. Les pays dits développés seront toujours autour de 5 milliards il y aura donc 5 milliards de personnes qui n’auront toujours pas accès.

Lire aussi:  BRANCO vs RUFFIN : Qu’est-ce que ça raconte ?

Les pays riches ne pourront pas consommer 2 à 3 planètes par an d’ici 2050.

Le partage des ressources dans la limite de la régénération de la planète est le point d’équilibre réel . 

Sommes-nous prêts à (dé)consommer, aller vers la décroissance au lieu de continuer de pointer du doigt le nombre d’humains sur terre?

7,7 milliards d’humains: pour vous donner une idée de volume, la totalité de la population mondiale pourrait tenir sur une surface comme la Corse

Papsnet

Publication vue 87 fois, dont 1 fois aujourd'hui