Born To Be
Media libre et Indépendant


Sur le sujet
Philippe Pujol

2 publications
La chute du monstre « Marseille année zéro »

« La chute du monstre « Marseille année zéro »  » de Philippe Pujol

Littérature Temps de lecture: 1 min Vues: 265 Commentaire: aucun Note: (3.5/5) (90 votes)

C’est l’histoire d’une ville qui s’effondre. Et d’un maire qui vacille. Ou l’inverse. Depuis l’effondrement, le 5 novembre 2018, de deux immeubles, rue d’Aubagne dans le quartier de Noailles à Marseille, près du Vieux-Port, et la mort de huit habitants, la gestion de Jean-Claude Gaudin est pointée du doigt de toutes parts. A la veille d’élections municipales qui marqueront la fin de vingt-trois ans de règne sans partage, la valse des prétendants prend les allures d’un fascinant jeu de massacre, où les marionnettes préfigurent la partition électorale à venir. Dans une ville qui se paupérise plus qu’elle ne se gentrifie, les réseaux d’influences se pilotent depuis les quartiers riches. De cet effondrement annoncé beaucoup espèrent alors émerger pour gouverner la ville. Mais rien ne pousse sur un tas de gravats. Sinon de l’herbe folle.

 

#02 "La fabrique du monstre" de Philippe Pujol

« La fabrique du monstre » de Philippe Pujol

Littérature Temps de lecture: 1 min Vues: 252 Commentaire: aucun Note: (4/5) (82 votes)

Sous son ciel bleu, Marseille est un vrai jeu de domino. Noir. Blanc. L’économie de survie pousse le marché noir. Qui alimente les trafics d’armes et de drogue. Qui nourrissent la corruption immobilière. Qui vit du clientélisme électoral. Qui fabrique les petits malfrats, des minots de vingt ans, qui vont s’entretuer ensuite… Au bout du compte, ces facteurs ouvrent un boulevard au Front National. Depuis dix ans, Philippe Pujol, prix Albert-Londres 2014, plonge chaque jour dans un entrelacs d’HLM immondes, de crimes répétitifs, de drogues trafiquées, de règlements de comptes, de favoritisme et surtout d’humanité piétinée. Personne ne peut sortir de ces zones, dont des enfants ne connaissent même pas la mer. Personne ne veut y entrer. D’une délinquance à l’autre, à chaque nouvelle strate de populations immigrées, cette situation fabrique un monstre. Authentique héritier d’un Albert Londres plongé dans l’enfer du bagne de Cayenne, Philippe Pujol porte la plume loin dans cette plaie-là.